On adorait ça. Tous les ans on avait notre petit rituel. Fin novembre, on savait qu’il était là. Le Beaujolais nouveau arrivait. On ne l’attendait pas plus que ça, mais on savait qu’il était là. Le rituel, c’était que je passe chez le caviste, et que je ramène une bouteille. Pas une bouteille haut de gamme. non, juste un classique beaujolpif. Un vrai pinard de prolo, un truc à nous. On s’asseyait autour de la table, avec un verre ballon chacun et on se le buvait. On s’amusait à y trouver des touches de cerises, ou de bananes, comme le font tous les gens qui n’y connaisse rien, comme nous. On se la pétait pas ; l’un de nous deux disait : “y’a un gout de banane non ?” et l’autre éclatait de rire. Tous les ans il avait un gout de banane. Tous les ans, il était à peine bon. Un vin de table. Mais c’est ce qu’on lui demandait. En fait, c’était l’occasion de se retrouver tous les deux, sans rien se dire. Juste voir tes yeux qui brillaient de complicité. Et ton sourire…. 

Depuis que tu es parti, tous les ans, je continue le rituel. Ma femme ramène la bouteille, et on se la boit. C’est pas pareil, mais c’est un peu pareil quand même.

Ce soir, c’est un peu spécial. C’est le 23 novembre. C’est ton anniversaire. 

On la boira pour toi. Il aura un gout de banane. Et on sourira.

Je t’aime mon Papounet.

tu me manques.

Bon anniversaire.

3 comments

  1. Alors bonne dégustation, avec un bon petit goût de banane 😉

    Répondre
  2. Très joli texte. Gros poutou plein de beaujolais.

    Répondre
  3. Bon Beaujolais ! Une pensée pour lui qui pense fort à toi et surtout qui est très fier de toi.
    Il doit le déguster avec d’autres 😉 mais aussi Avec vous … Joyeux anniversaire à ton Papounet … Salute !!!
    On vous aime <3

    Répondre

Répondre à benguigui Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.